Notre tutelle

CNRS

Rechercher




Accueil > Présentation, but, ...

Organisation du GdR HySPàC

publié le , mis à jour le

- Le GDR HySPàC est organisé en 4 axes recouvrant les communautés de la production-stockage de l’Hydrogène (axe STOPHE), des Piles à combustible et électrolyseurs basse température (PACEEP) et haute température (axe PACEOS), et des systèmes (axe SEM), représentant l’ensemble des centres de recherche actifs dans ces domaines.

Directeur : Olivier JOUBERT

  • IMN, UMR 6502, CNRS-Université de Nantes, 2 rue de la Houssinière, BP 32229, 44322 Nantes, CEDEX 3
  • tél : +33 (0)2 40 37 39 36
  • e-mail : Olivier.Joubert@cnrs-imn.fr

Responsables d’axe :

  • Axe STOPHE : Fermin CUEVAS, ICMPE, UMR 7182, THIAIS
  • Axe PACEEP : Christophe COUTANCEAU, IC2MP, UMR 7285, Poitiers
  • Axe PACEOS : Julie MOUGIN, CEA-LITEN, Grenoble
  • Axe SEM : Daniel HISSEL, FCLab-FEMTO-ST, UMR 6174, Belfort

Bureau exécutif :
Il est composé du Directeur, des responsables d’axe ainsi que de Christophe TURPIN (LAPLACE Toulouse, co-responsable de l’axe SEM) et des ex-directeurs des GDR qui sont à la base de la création de HySPàC : PACS (2010-2013, direction G. POURCELY de l’IEM-Montpellier), PACTE (2006-2009 direction J.C GRENIER de l’ICMCB-Bordeaux et C. LAMY de l’IEM-Montpellier) et ACTHYF (2009-2012 direction M. LATROCHE de l’ICMPE-Thiais).

Comité Scientifique :
Présidé par un Directeur Scientifique Adjoint (DSA) de l’Institut de Chimie du CNRS, il comprend trois experts extérieurs (un par axe), un représentant par section du comité national du CNRS (15, 14, 11, 7, 8, 10), un représentant du CEA, de l’ADEME et des groupes industriels. L’objectif du comité scientifique est d’émettre un avis sur l’ensemble des travaux du GDR.

Comité consultatif technique :

Présidé par un membre de la présidence de l’AFHYPAC (Association Française pour l’Hydrogène et les Piles à Combustible), il comprend trois groupes de quatre personnes maximum représentants les industriels (prioritairement ceux rattachés au GDR), les associations et pôles de compétitivité et les EPICs (CEA, INERIS, ADEME). L’objectif du comité consultatif technique est d’émettre des conseils sur l’orientation possible des travaux de recherche en regard des difficultés techniques rencontrées par les industriels du domaine.